Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 18:50

DSC03719

La rue saint Maurice est une rue très agréable bordée de maisons du XVII, XVIII et XIX ème siècles. La pente y est très accentuée, elle monte en droite ligne vers la crète de la "montagne". En haut de la rue se révèle un paysage magnifique sur le bourg, la plaine du Porzay et la baie de Douarnenez. La lumière y est toujours différente, d'ailleurs les peintres y ont souvent planté leurs chevalets comme Désiré Lucas, Emile Simon, Maxime Maufra...

Cette rue est une ancienne voie romaine et aussi une partie de l'ancienne route royale menant de Quimper à Brest. Jusqu'au début du XX ème siècle, elle était pavée, elle débouche en haut de la place dans sa partie sud-est.

En 1977, elle a été transformée en une jolie petite rue anglaise par l'équipe de Roman Polanski pour son film "Tess". C'est à cette époque que les lignes téléphoniques et éléctriques ont été enterrées.

DSC04120

 

 

 

 

 

  Beaucoup de maisons ont subit des transformations au XIX et XX ème siècles ; un étage rajouté, des fenêtres agrandies... Nous allons essayer de voir certains détails qui nous parlent un peu de la vie des Locronanais,...jadis.

 

 

 

 

DSC04123

 

  

 

 

  Ici, nous pouvons remarquer que des lucarnes ont été rajoutées au XX ème siècle et que les ouvertures du bas ont été agrandies. L'accolade décorative des linteaux n'est plus adaptée aux fenêtres.

   DSC05231

 

 

 

  Regardez, la façon ancienne de faire les joints, ils sont en relief par rapport aux pierres et étaient blanchis tous les six ans à l'occasion de la grande Troménie, pour égailler un peu les façades austères de granit.

    DSC05233  

 

Une ancienne enseigne de forgeron est sculptée sur une pierre d'encadrement d'une fenêtre. Elle représente un fer à cheval, un marteau et une tenaille, tous les symboles d'une profession.

C'était la rue des petits artisans.

   DSC05234

 

 

 

 

 

 

 

 

  Nous pouvons remarquer aussi les restes de chaulage dans certains encadrements de fenêtres. Les ouvertures étaient petites, donc pour faire entrer le plus possible de lumière, les anciens blanchissaient leurs embrasures.

  DSC05242

 

 

  Ici, se voit la façon dont elles étaient obstruées.

La majeur partie des battants est en bois, il y a très peu de verre, c'était un matériau très cher. Pour faire entrer la lumière, il fallait donc ouvrir. D'où, l'étroitesse des ouvertures pour empêcher la pluie, le vent, ou d'autres intrus de rentrer!

   

 DSC05243

 

 

 

 

  Un calvaire est sculpté sur le jambage d'une porte. C'est un symbole de protection. Il était représenté pour empêcher le mal de franchir le pas de porte.

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 DSC05248

   DSC05249

  Une sculpture à l'état d'ébauche, est insérée dans le mur de l'école. C'est une vierge donnant la vie. L'enfant sort de son ventre par le nombril. Cette statue proviendrait de la chapelle saint Maurice qui se trouvait plus haut dans la rue. De cette chapelle, il ne reste qu'une croix aujourd'hui.

C'est un très beau symbole que de trouver cette mère donnant le jour dans le mur d'une l'école. Cet enfant qui tend son corps vers l'extérieur, vers les expériences de la vie, vers la connaissance, vers un monde encore pour lui inconnu... 

 

  DSC04133

   Et, nous voici à son sommet, nous nous retournons...et là,...s'offre à nous ce panorama. L'enchevêtrement des toitures des maisons et de l'église, se détache du plus joli fond que nous puissions imaginer, une mosaïque de champs qui compose la plaine du Porzay, le bleu de la la baie de DouarnenezDSC04127, ainsi qu'au loin les pentes austères de la "montagne" du Menez-Hom...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> Encore de beaux vagabondages ! Bientôt je la remonterai le matin pour emmener mon fils à l'école...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Nous venons de publier un article sur une animation tissage réalisée à l'école!<br /> <br /> <br /> A bientôt!<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> merci, j'y vais de ce pas!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> je suis à la recherche de texte sur les tissus naturel tissés avec des fibres telles que bourrache , orties ou autres aurais tu une idée de où je pourrais trouver site ou bouquin!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Je vais regarder si je trouve quelque chose. Par contre essaye de contacter Bruno Lesteven, il est tisserand à Pelliac et s'est spécialisé dans la reconstitution de tissus anciens, courriel :<br /> auxfilsdelarz@wanadoo.fr, site : www.auxxfilsdelarz.com.<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> Menez horm, mais c'est assez loin ! Mon amie Claire Cerise nous en parle souvent mais lors de notre visite chez cette blogeuse nous n'avons pas eu le temps de nous y promener<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Le Menez-Hom est une des limite naturelle de la plaine du Porzay, cette petite montagne est la frontière avec la Presqu'île deCrozon, un endroit très agréable avec de somptueux paysages.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Croisés de Lettres - Tissage et vagabondage
  • : Le croisement de deux passions a fait naître l'envie d'échanger sur les textes et le tissage, le fil et la lecture, où la trame et les mots se relient et s'entremêlent. Nous avons créé ce blog pour révéler ce lien très ancien, d'où notre titre, Croisés de Lettres. Toutes les inspirations sont les bienvenues! Une petite trace de votre passage fait toujours plaisir!
  • Contact

Visite à Locronan...

tibihan.png

Liens