Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 18:18

 

 

  DSC04837    Aujourd'hui,l'entrée principale de la place débouche en face de l'église. C'est la rue du Prieuré. Cette rue a été percée au début des années 1870. A l'époque Locronan avait une très mauvaise image, plus de la moitié des habitants étaient mendiants. L'activité du tissage s'était effondrée.

Bon gré, malgré, une centaine de tisserands continuait leur activité, mais fini le tissage des toiles à voile pour les navires de la marine royale. C'est le temps de la pauvreté, du repli sur soi, du tissage de toiles plus grossières pour la consommation locale, tissage de toile pour la fabrication de sacs, de mauvais draps....

Une anecdote montre bien la difficulté du temps : Deux voyageurs veulent passer Locronan pour aller vers la Presqu'île de Crozon...arrivés à l'entrée du bourg ils sont entourés par une populasse nombreuse, tout ce petit monde ne parle que breton. Les deux étrangers ne les comprennent pas, prennent peur pour leur vie et leur bourse, font demi tour et retournent sur Quimper, Ils demandent aux gendarmes de les accompagner dans la traversée du bourg. Ils reviennent et comprennent qu'en fait, ces pauvres gens voulaient leur louer des chevaux...

Alors, pour essayer de faire revenir les voyageurs, le maire de l'époque décida de faciliter le passage de la ville en ouvrant de larges entrées sur la place, pour que notre petite ville ne fasse plus coupe gorge...

C'est à cette occasion que la "plus belle maison de la place" fut démolie, et une longue et large route déboucha devant l'église... 

 DSC04812

    Le pignon à gauche porte les cicatrices de la destruction de la "plus belle maison de la place". Cette construction était aussi appelée  "maison de la duchesse Anne". En effet, la duchesse serait venue lors de son tour de Bretagne en 1505 en pélerinage sur le tombeau de saint Ronan. Elle aurait demandé au saint la joie de mettre au monde un enfant mâle comme héritié du trône.

Saint Ronan est connu pour donner la joie de l'enfantement aux femmes stériles. 

   

 

 

DSC04849

  La rue Lann est l'ancienne route de Douarnenez, c'est par elle que les toiles tissées dans la région de Locronan partaient découvrir le monde...

Aujourd'hui elle s'ouvre sur la droite de la rue du prieuré en entrant dans Locronan. Sur ce cliché, au fond, au centre, se dresse la maison dite du Prieur, c'est là que le peintre surréaliste Yves Tanguy venait en vacances avec ses amis Prevert, Breton....

   

 

    

 DSC03975

  La Tour Carrée, maison du XVIIème siècle, ses fenêtres à l'étage conservent les traces de meneaux.

 

  Dans cette maison a vécu le vannier Fanch Monfort. Beaucoup de vanniers vinrent s'installer dans la ville au XIX ème et XX ème siècle. Ils fabriquaient des casiers pour la pêche de Douarnenez et réutilisaient les routoires à chanvre pour assouplir l'osier.

     

DSC03970

 

 

 

La fenêtre du rez-de-chaussée à droite est une ancienne échoppe. L'étal a été cassée.  

 

 

     

 DSC03852

 

 

 

Cette bâtisse du XVII ème siècle passe pour l'ancien grenier à foin du Prieuré, sa date de construction est gravée sur la souche de cheminée.

Jusqu'en 1914, un escalier extérieur en pierre permettait d'accéder à l'étage. Nous pouvons toujours voir les traces des jambages de la porte sous la fenêtre d'étage à droite. 

    DSC03842

 

 

  A son pignon, elle possède aussi les restes d'une échoppe, son étal a été brisée, l'ouverture a été à moitié obstruée. Son linteau brisé est surmonté d'un arc de décharge. Il n'a pas bien rempli sa fonction, il n'est pas assez arqué. Cette astuce permet, quand c'est bien fait, d'alléger le poid supporté par le linteau.

Les ouvertures du pignon sont disposées sans symétrie, ce qui montre son ancienneté, avant 1650. DSC04099

  La rue avec ses anciennes maisons, la première est une maison plus simple, sur les cartes postales anciennes, nous pouvons voir qu'elle était couverte de chaume.

Elle aussi porte des traces de meneaux à ses ouvertures du rez-de-chaussée.

La maison qui suit est celle dite du "Prieur", plus magestueuse, elle possède une lucarne à fronton et au-dessus de la porte principale se voit toujours un blason.  

 DSC02307

   

La première maison a des ouvertures très régulières qui montrent bien qu'elle a été construite au XVIII ème siècle.

Par contre, la construction qui suit ne possède plus aucune symètrie, elle remonte donc d'avant 1650.

Certaines de ses ouvertures ont été modifiées au XIX ème siècle, elles sont plus grandes et leurs pierres d'entourage ne sont pas chanfreinées.    DSC04230

 

 

 

  Elle aussi possède une échoppe...

Nous pouvons voir que ses fondations sont visibles aujourd'hui. En effet, à la fin du XVII ème, les notables de la ville ont eu la volonté de construire l'ensemble majestueux de la place.

Ils ont donc essayé de l'aplanir en creusant sa partie haute, ce qui a rendu visible les fondations des maisons déjà construites.

 

   

 

  Et voici son débouché au sud ouest, en haut de la place. Ils faut imaginer les lourdes charrettes chargées des ballots de toiles à voile qui iront gréer les fiers navires d'Europe s'engageant dans la rue....

 

 

 DSC03739 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> Bientôt je pourrai découvrir et arpenter ces rues au quotidien ! L'impatience me gagne, et celle d'aménager l'atelier aussi... Tant de choses à (re)découvrir, un retour aux sources en famille !<br /> <br /> <br /> En attendant, ces visites guidées m'aident à patienter un peu !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Merci, et...donc dans quelques temps, dans ces rues, deux personnes au moins auront le nez au vent...<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> ceci explique cela!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> et oui! la richesse de ce bourg m'a conduit au tissage<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> waou, en volià un fameux guide pour visiter cette ville tant de fois vue et pourtant si mal connue<br /> <br /> <br /> Chez nous le dernier des tisserands était là au recencement de 1880 et absent a celui de 85 ! Mort d'un pan entier de l'économie rurale...heureuseemnt notre terre argileuse va crée une nouvelle<br /> activité : les briqueteries...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Ici, le tisserand était guide de la ville dans une de ses vies...<br /> <br /> <br /> Le dernier devait être bedeau, les autres sont devenus journaliers, carriers, vanniers...<br /> <br /> <br /> Merci pour tes commentaires!!!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Croisés de Lettres - Tissage et vagabondage
  • : Le croisement de deux passions a fait naître l'envie d'échanger sur les textes et le tissage, le fil et la lecture, où la trame et les mots se relient et s'entremêlent. Nous avons créé ce blog pour révéler ce lien très ancien, d'où notre titre, Croisés de Lettres. Toutes les inspirations sont les bienvenues! Une petite trace de votre passage fait toujours plaisir!
  • Contact

Visite à Locronan...

tibihan.png

Liens