Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 18:52

tisserand au métier vers 1905Le métier de tisserand n'a pas toujours eu bonne réputation, malgré la richesse qu'a produit leur travail du XV ème au XVIII ème siècle en Bretagne. En effet pendant cette période les toiles tissées se vendaient partout en Europe ainsi que dans les Amériques. Les toiles de chanvre Bretonnes et particulièrement les Olonnes de Poldavid (les toiles de Locronan) gréaient les vaisseaux de Hollande, de Grande Bretagne, d'Espagne, du Portugal et bien sûr de France. Les toiles de lin du Léon et de Quintin étaient recherchées par les Anglais ainsi que par les Espagnols et Portugais pour leurs colonies. Ce commerce produisit une grande prospérité qui permit la construction des enclos paroissiaux, l'enrichissement des ports. Elle mit en place aussi une catégorie aisée dans le Léon les "Julodeds", marchands tisserands qui n'hésitaient pas à établir des liens commerciaux très forts avec des pays étrangers par le mariage.

Malgré cela, les tisserands eux mêmes se trouvaient souvent dans des conditions de vie très précaires. Leur travailleur permettait d'acheter du fil, de nourir leur famille, et, c'est tout. Une mauvaise année, un problème de santé et c'était la misère.

En plus dans un monde dominé par la paysannerie, des hommes qui travaillent assis...

En Haute-Bretagne, ils avaient la réputation de manquer de courage, d'où une chanson, je vous la transcrit juste par honnêteté intellectuelle!! Vous imaginez bien, qu'elle ne reflète en rien le métier de tisserand aujourd'hui!!!

Bon, et bien j'y vais...

 

Les tes-si-ers sont pires que des évêques, (bis)

Car du lundi, ils font une fête,

 

Refrain:

Branlons la navette,

O gai, lon la,

Branlons la navette,

Le beau temps reviendra.

Car du lundi, ils font une fête 'bis)

Branlons la navette etc.

 

Et le mardi, ils vont voir les fillettes, (bis)

Le mercredi, ils graissent des galettes, (bis)

Le jeudi iz ont mal à la tête, (bis)

Le vendredi, ils branlent la navette, (bis)

Le samedi la toile o n'est point faite, (bis)

Allez à Loudia (Loudéac), compagnon que vous êtes, (bis)

Allez-y va vous qui êtes le maît'e

 

Je vous invite à aller visiter le blog d'Eléonore, il contient de très belles pages sur les tisserands dans les troglodytes link

 

 

  Bibliographie : Paul-Yves Sébillot, "La Bretagne et ses traditions", première édition 1968, présente édition 1998, Maisonneuve Larose, pp.99-102 pour les tisserands.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> <br /> superbe article<br /> <br /> <br /> ta chanson vaut bien la mienne !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Ici, dans les années 1930 quand elles tissaient, poussaient en même temps la chansonnette!<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Croisés de Lettres - Tissage et vagabondage
  • : Le croisement de deux passions a fait naître l'envie d'échanger sur les textes et le tissage, le fil et la lecture, où la trame et les mots se relient et s'entremêlent. Nous avons créé ce blog pour révéler ce lien très ancien, d'où notre titre, Croisés de Lettres. Toutes les inspirations sont les bienvenues! Une petite trace de votre passage fait toujours plaisir!
  • Contact

Visite à Locronan...

tibihan.png

Liens